Claudia CANAUD : « J’ai décidé de me prendre en main »

Installée en Charente, Claudia a créé Le s’cretariat de Claudia et propose des prestations d’assistance administrative et de retranscription audio.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

En mars 2013, j’ai monté l’autoentreprise Le S’crétariat de Claudia, et en juin 2014, j’ai fait un ajout d’activité qui consiste à vendre de l’alimentation animale (Les Croquettes du 16).
J’étais dans le Gard jusqu’en août 2014, et depuis le 1er septembre 2014, j’exerce en Charente.
Dans le Gard, je travaillais sur site dans l’accompagnement aux PME en constructions métalliques, pour la gestion et la mise à jour de leur certification et habilitation MASE, ainsi que pour un comité d’entreprise pour qui je prenais des notes pendant les réunions, en plus de l’enregistrement. Ensuite, je transcrivais. J’ai travaillé aussi pour des professions libérales. Depuis que je suis en Charente, je travaille à distance avec un particulier. Je m’efforce de faire connaître mon activité par la publicité dans les magazines, sur internet et en utilisant les réseaux sociaux.

Quand et pourquoi avez-vous décidé de créer votre propre activité de secrétaire indépendante ?

Cela fait 3 ou 4 ans déjà que l’idée germe dans mon esprit, mais le temps me manquait pour convenir d’un rendez-vous avec un conseiller ou pour assister au stage de préparation à l’installation.
La crainte de perdre une certaine couverture sociale me faisait un peu peur. J’avais l’impression que j’allais travailler « sans filet ».
Puis j’ai commencé à travailler chez un entrepreneur. Ensuite, mon compagnon qui est kiné a fait appel à mes services quelques heures par semaine. Alors je me suis lancée.
J’ai passé une annonce et un comité d’entreprise m’a contactée. J’ai envoyé des mails à des entreprises que je connaissais. Un bureau d’étude qui avait justement un besoin pour la mise à jour de sa certification MASE m’a répondu.

Le fait que depuis près de 10 ans j’ai été intérimaire pratiquement dans la même entreprise, sans décrocher le moindre CDI, et du fait qu’il me reste encore quelques années à faire, j’ai décidé de me prendre en main afin de lever les barrières de plus en plus lourdes relatives à la recherche d’emploi.
Entre temps, j’ai quitté la région pour m’installer en Charente. Plutôt que d’arriver dans cette région en tant que demandeur d’emploi, j’ai pensé que cela me ferait de l’expérience en commençant dans mon propre département et qu’il me serait plus facile de m’installer ailleurs en tant qu’indépendante et de proposer mes services.
Le fait de monter une entreprise ou d’en reprendre une permet de se valoriser. Je suis en contact avec Transcommerce pour cela.
Comme je le disais plus haut, j’ai également deux autres activités, dont une commerciale. L’autre est la gestion de chambres d’hôtes. Cela demande beaucoup d’organisation pour concilier ces 3 activités.

Quel statut avez-vous choisi et pourquoi ?

J’ai choisi le statut d’autoentrepreneur par rapport à sa facilité d’inscription.

Les avantages : déclarer juste ce qu’on gagne, pas de prévisionnel auprès du RSI, etc.
Le client évite la TVA. Le fait de ne pas être assujettie à la TVA favorise les missions par les clients particuliers qui ne la déduisent pas.
L’inconvénient, c’est que mes achats ne sont pas déductibles.

Comment s’organise votre travail ? Avez-vous une journée type ?

Étant donné que j’ai plusieurs activités, et notamment la gestion d’une chambre d’hôtes et la vente/livraison d’alimentation chiens/chats, je m’arrange pour faire une partie du travail le matin de façon à être libre l’après-midi à partir de 14 heures. Pour ce qui est des livraisons, en général elles se font en fin de journée.

Qui sont vos clients ?

Mes clients sont des professionnels : des gérants de PME, des bureaux d’études, des comités d’entreprise, un kinésithérapeute…
Je voudrais essayer de cibler les infirmières qui sont toujours dehors et n’ont peut-être pas le temps de gérer leur « paperasse », ainsi les professions libérales du secteur juridique ou médical.
Depuis quelque temps, je travaille avec des particuliers, notamment ceux qui suivent des formations longues et doivent remettre des dossiers dactylographiés.

Savez-vous pour quelles raisons ils font appel à vos services ?

Ils font appel à mes services pour des missions ponctuelles qui leur évitent d’embaucher, même pour une courte durée. Ils évitent de ce fait le paiement de charges sociales.

Comment imaginez-vous votre activité dans quelques années ?

J’espère pouvoir lâcher la partie chambres d’hôtes pour m’investir d’avantage dans le secrétariat et, en activité secondaire, continuer ma distribution d’alimentation animale.

Pour en savoir plus :

La fiche de Claudia Canaud sur Lexiris.fr
Le site internet du S’crétariat de Claudia